Valerie Mizrahi


Vous êtes ici

Le Prix Christophe Mérieux 2013 est attribué au docteur Valerie Mizrahi, directrice de l'Institut des Maladies Infectieuses et de Médecine Moléculaire et professeur à l'Université du Cap, pour encourager ses travaux de recherche sur la tuberculose, première cause de mortalité infectieuse dans le monde, notamment en Afrique du Sud.

Ce qui m’honore le plus , c’est la reconnaissance du jury du Grand Prix pour mon engagement et ma passion pour le développement humain. Je pense à tous les jeunes scientifiques que j’ai formés et c’est à eux que je dédie ce Prix.
Docteur Mizrahi

Film de présentation des travaux de Valerie Mizrahi

merieux.flv


Répertoire: 

Récompensée par de nombreux Prix prestigieux dont le Prix Unesco-L’Oréal For women in Science pour la région Afrique et Moyen-Orient en 2000, le docteur Mizrahi est une des plus grandes spécialistes mondiales de la tuberculose.

Les recherches du docteur Mizrahi se focalisent essentiellement sur les mutations que la bactérie de la tuberculose (Micobacterium tuberculosis) subit au contact des cellules phagocytaires. Cette bactérie a en effet la particularité de s’installer dans les cellules qui assurent normalement le système immunitaire des individus. Ces travaux ont montré que ces mutations peuvent entraîner des résistances  aux médicaments antituberculeux car la bactérie retourne le stress à son avantage et se renforce.

Le docteur s’est aussi intéressée aux mécanismes utilisés par M. tuberculosis à long terme notamment au rôle des protéines que la bactérie produit, et qui lui permet de renaitre après une hibernation. Le laboratoire IIDMM s’intéresse donc aux aspects de la biologie de la bactérie impliqués dans la résistance aux médicaments antituberculeux et travaille d’autre part sur la mise au point de nouveaux médicaments pour enrayer cette résistance.

La formation d’une nouvelle génération de scientifiques

Le Prix Christophe Mérieux récompense également le docteur Mizrahi pour son engagement en faveur du développement de la recherche sur la tuberculose en Afrique. Son laboratoire (IIDMM) est le principal centre de formation et de recherche en Afrique.

Il accueille des centaines de chercheurs et de jeunes diplômés venus du monde entier. Ce pôle d’excellence s’attaque principalement aux maladies graves qui affectent le continent africain.

Une scientifique de renommée internationale

À la fin des années 80, après un post-doctorat en chimie organique physique aux États-Unis, le docteur Mizrahi s’intéresse à l’étude des maladies infectieuses. Elle décide de retourner dans son pays d’origine, l’Afrique du Sud, pour y établir un laboratoire de biologie moléculaire dédié à l’étude des pathogènes.

Dès 1990, elle constate l’ampleur et la gravité de l’épidémie de tuberculose qui touche son pays et se consacre alors à l’étude de la Mycobacterium tuberculosis. Après 1998 les succès se multiplient et sont marqués par la découverte d’un nouveau système de tolérance des dommages de l’ADN chez la mycobactérie et le développement d’un outil de recherche sur les médicaments antituberculeux de demain.

Depuis 2007, le docteur Mizrahi dirige l’Institut des Maladies Infectieuses et de Médecine Moléculaire au Cap.

L'équipe du docteur Mizrahi

 

 

Le Prix Christophe Mérieux

Le Prix Christophe Mérieux de la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux, d'un montant de 500 000 euros, est destiné à récompenser la recherche sur les maladies infectieuses dans les pays en développement.