Michel Campillo


Vous êtes ici

Le Prix scientifique 2013 de la Fondation Simone et Cino del Duca a été décerné à Michel Campillo, professeur à l’Université Joseph Fourier de Grenoble, chercheur à l'Institut des sciences de la Terre (ISTerre) de Grenoble, pour soutenir ses recherches sur les techniques d’imagerie terrestre permettant d’expliquer l’origine des séismes et leurs effets.

Physicien de formation, le professeur Michel Campillo a trouvé dans la géophysique un terrain de choix pour approfondir de passionnantes questions dans les sciences de la Terre.
Il a travaillé sur la propagation des phases sismiques régionales, la coda des sismogrammes et sur l’atténuation des ondes dans la croûte terrestre. Il a aussi développé des méthodes d’imagerie de la rupture pendant les grands séismes et étudié la phase d’initiation qui précède l’instabilité de glissement.

Film de présentation des travaux de Michel Campillo

s_del_duca.flv


Répertoire: 



Ces dernières années, il s’est particulièrement concentré sur l’utilisation des masses de données fournies par les grands réseaux sismologiques modernes, en exploitant les propriétés de l’agitation permanente de la surface de la Terre solide, connue comme le bruit sismique ambiant.

Les progrès réalisés ont permis des avancées dans le domaine de la tomographie puis de la détection et du suivi de très faibles variations temporelles des propriétés mécaniques des roches.
Ces différentes réalisations ont été rendues possibles grâce à une intense collaboration avec des mathématiciens et des physiciens.

Un changement d'approche

Que cela soit provoqué par des séismes, par l’agitation des océans ou par l’atmosphère, la surface de la Terre est en mouvement permanent. Alors que dans le passé les sismologues se sont concentrés sur l’exploitation des enregistrements des séismes pour étudier la Terre, ces dernières années ils ont développé de nouvelles méthodes basées sur l’extraction des propriétés de propagation à partir des enregistrements du bruit ambiant.

Ce changement d’approche a permis des progrès dans la tomographie sismique, en fournissant des observations nouvelles et a rendu possible la détection et le suivi en continu de très faibles variations temporelles des propriétés des roches dues à des déformations en profondeur. Les travaux de Michel Campillo visent à développer une nouvelle utilisation du bruit ambiant grâce à l’extraction d’ondes qui pénètrent au cœur de notre planète et apportent des informations nouvelles sur la Terre profonde. L’analyse de ces ondes va permettre d’isoler les variations temporelles de régions situées en profondeur. Des expériences seront menées à petite échelle par l’équipe du Pr. Michel Campillo en laboratoire et sur un volcan actif.


Michel Campillo est membre de l’Institut universitaire de France et fellow de l’American Geophysical Union. Il a reçu la médaille d’argent du CNRS, le prix Jaffé de l’Académie des sciences et la médaille Gutenberg de l’European Geosciences Union.

Le Prix scientifique de la Fondation Simone et Cino del Duca

Le Prix scientifique, d'un montant de 225000 euros, est destiné à récompenser une équipe de chercheurs scientifiques français ou étrangers.

Après des thèmes très divers tels que "Les mathématiques et leurs applications" , "Biodiversité et/ou évolution", "Vectorisation de molécules bioactives pour le traitement des grandes pathologies", "Les machines moléculaires et les nanomachines biologiques" le Prix du thème 2013 était "Chimie et physique de la dynamique terrestre".